Description : Description : C:\Users\Ivan\Documents\Amnesty\Site 109 Free 2012\amnestyfrance.jpg




site


  Groupe 109  "Vallée de Chevreuse"          

 Maison des Associations    7, Avenue du Maréchal Foch   91400 ORSA

 



Description : Description : C:\Users\Ivan\Documents\Amnesty\Site 109 Free 2012\mail.jpg

 

le groupe 109
les réunions
, liens

manifestations
publiques

actions en cours
campagnes

"peine de mort

aux USA"

archives :
peine de mort USA
Droits  de l'enfant
Algérie, Laos

diverses

autres associations de défense des droits  humains de la Vallée de Chevreuse

 

 

 

 

 

 

 


Dans le groupe, nous sommes une douzaine de personnes résidant ou travaillant à Bures, Gif, Igny, Les Ulis, Limours, Orsay, Massy, Palaiseau, Saclay, Saint-Rémy, Villebon, ...
Les réunions ont lieu un mardi soir de chaque mois à la Maison des Associations d'Orsay.  Elles ont pour objet de diffuser les informations fournies par la Section française et les sous-groupes, et de préparer les activités communes: envois de lettres, campagnes, manifestations publiques locales, etc.

Venez nous rejoindre.


Prochaine réunion mensuelle du groupe

le mardi 16 mai, à 20h30
 
Description : Description : C:\Users\Ivan\Documents\Amnesty\Site 109 Free 2012\maison.jpg

à la Maison des Associations d'Orsay


Informations générales :


Amnesty International


Déclaration  Universelle des Droits de l'Homme (1948)

 
Convention relative aux Droits de l'Enfant (1989)


autres traités internationaux


liens Internet


Différentes actions en cours (certaines "en ligne") :

site d'Amnesty-France  

http://www.amnesty.fr/

et sites d'Amnesty-Londres
en français :
 http://efai.amnesty.org/


en anglais
 
http://www.amnesty.org/



=>  Pour vos lettres : 
traducteur / translator

=>  Traduction de pages Internet / translation of web pages :

http://translate.google.fr/#


SOUTENIR

Adhérez à Amnesty International et rejoignez un mouvement mondial, impartial et indépendant qui se mobilise pour les droits humains de tous.

Vous pouvez faire changer les choses.
Qu'elle intervienne lors d'un conflit médiatisé ou dans une région oubliée, Amnesty International fait campagne pour combattre ceux qui distillent la peur et la haine. Elle agit pour construire un monde plus juste.

Tarifs et adhésions en ligne : cliquez ici



Vous cherchez des idées de cadeaux pour vous faire plaisir ou faire une belle surprise à un proche ? Vous souhaitez afficher votre engagement en faveur des droits humains ? Pensez aux produits Amnesty International: vous trouverez sûrement votre bonheur et ferez en même temps un geste pour nous aider à poursuivre nos actions !


Vous souhaitez soutenir notre association et donner plus de sens à vos achats ? Pensez aux produits Amnesty International dans notre boutique en ligne.




JEUNES

Pour participer chaque mois aux Actions Jeunes,

inscrivez-vous au Réseau d'Actions des Jeunes

dans la page : http://www.amnesty.fr/newsletters




Site Amnesty International  : "Ce que vous devez savoir sur les droits humains"

=>  Découvrez cette bibliothèque, qui se compose de nouvelles, de billets de blog, de films et de rapports ; elle est mise à jour


Une récente enquête d'Amnesty France, à la frontière entre la France et l’Italie, révèle que les contrôles sur place portent atteinte au droit d’asile et ne respectent pas la législation française. Des révélations accablantes alors que la justice française doit se prononcer sur la situation de Cédric Herrou pour « délit de solidarité ».


Les actions du mois:    pétitions en ligne


Pas d'impunité pour les crimes commis en Syrie

En Syrie, des crimes atroces sont commis depuis le début du conflit, en 2011. La saisine de la Cour pénale internationale est bloquée depuis des années en raison du veto russe et chinois. Pour traduire en justice les personnes responsables de ces crimes, nous demandons à la France d’utiliser d’autres moyens pour essayer de briser la spirale d’impunité qui règne en Syrie.

Le conflit en Syrie est le plus meurtrier de la région. Il a éclaté en réaction à la répression brutale, par le gouvernement de Bachar el Assad, des manifestations massives de 2011. Des crimes atroces sont commis à grande échelle et la moitié de la population est déplacée.

Pétition au Président de la République française "Je refuse que les crimes commis en Syrie restent impunis"


Mexique : Verónica Razo torturée et incarcérée sans preuves

Verónica Razo, une femme mexicaine qui a été victime d’actes de torture, est en prison depuis bientôt 6 ans alors qu’elle n’a été reconnue coupable d’aucun crime. Le 8 juin 2011, Verónica sortait de chez elle pour aller chercher ses enfants à l’école lorsqu’un groupe d’hommes vêtus en civil et armés l’ont emmenée dans leur véhicule jusqu’à un entrepôt de la police fédérale où ils l’ont violée et soumise à un simulacre d’étouffement et à des décharges électriques. Ils l’ont détenue pendant 24 heures et l’ont obligée à signer des aveux déclarant qu’elle avait procédé à des enlèvements et à d’autres crimes qu’elle n’a pas commis. L’histoire de Verónica devrait être une exception, mais ce n’est malheureusement pas le cas. Il est temps d’appeler les autorités mexicaines à changer leurs pratiques !

Pétition au Procureur général de la République du Mexique


Hongrie : liberté pour Ahmed H, accusé à tort d'être un terroriste

En août 2015, Ahmed a quitté son foyer à Chypre pour aider ses parents âgés et six autres membres de sa famille à fuir la Syrie pour trouver refuge en Europe. Un mois plus tard, ils se sont trouvés parmi les centaines de réfugiés bloqués à la frontière serbo-hongroise fermée par la police.
Des heurts ont éclaté lorsque des réfugiés ont tenté de passer. La police hongroise a utilisé du gaz lacrymogène et des canons à eau, blessant des dizaines de personnes. Certains ont jeté des pierres, dont Ahmed. Mais des séquences filmées par les médias montrent également Ahmed utilisant un mégaphone pour demander aux réfugiés et aux policiers de garder leur calme.
Pour ces motifs, un tribunal hongrois l'a reconnu coupable d'« acte de terreur » au titre de la législation hongroise relative à la lutte contre le terrorisme, dont les termes sont extrêmement vagues, et l'a condamné à 10 ans d'emprisonnement.

Ahmed est toujours incarcéré, séparé de sa femme et de ses filles. Il attend que son appel soit examiné, dans l'espoir de pouvoir les rejoindre à Chypre.

Pétition aux autorités hongroises


Iran : Emprisonnée à vie sans l'ombre d'une preuve

Zeynab Jalalian  purge une peine de réclusion à perpétuité, et le monde autour d'elle devient chaque jour plus sombre. Arrêtée en raison de ses activités politiques, torturée pendant sa détention, elle risque maintenant de perdre la vue. En 2008, elle a été incarcérée en raison de ses liens supposés avec la branche militaire d'un groupe d'opposition kurde. Les autorités l'empêchent à présent de recevoir les soins médicaux qui lui permettraient de ne pas devenir aveugle. (2/12/2016)


USA : Justice pour Ammar al Baluchi

Ammar al Baluchi a été enlevé en 2003 au Pakistan et a été maintenu en détention dans des centres secrets de la CIA jusqu’en septembre 2006, date à laquelle il a été transféré au Camp 7 de la base navale des Etats unis de Guantánamo Bay à Cuba.
Il a été victime de très nombreuses violations de ses droits : disparition forcée, torture et autres mauvais traitement, des atteintes graves au regard du droit international.
Il est supposé être jugé devant une commission militaire à Guantanamo et risque la peine de mort.
Ammar al Baluchi n’a pas accès aux soins dont il aurait besoin, ce qui affecte sa capacité à suivre un procès et ses avocats rencontrent de très nombreux obstacles dans la préparation de sa défense.

Pétition au Président des Etats-Unis, Donald Trump


Turquie : Harcelée et menacée pour avoir défendu les droits humains

L'avocate Eren Keskin est la cible d’un harcèlement judiciaire constant. Cette militante de longue date a été traînée devant les tribunaux plus de 100 fois, notamment pour avoir dénoncé le sort de la minorité kurde en Turquie. Le gouvernement veut la faire taire et la jeter en prison.

Pétition à destination du Ministre de la Justice, Bekir Bozdağ


Egypte : Emprisonné car il est photojournaliste

Connu sous le pseudonyme de Shawkan, le photojournaliste Mahmoud Abu Zeid, qui a couvert la sanglante répression du « sit-in » des partisans de Mohammed Morsi, a été interpellé le jour même et torturé. Il croupit en prison depuis trois ans.  (1/12/2016)

Pétition à
destination du Procureur Général de la République Arabe d’Egypte, Nabil Sadek


Rapport annuel 2016-2017
La situation des droits humains dans le monde,  "Un monde de plus en plus divisé et dangereux"  (22/02/2017)

Les dirigeants du monde entier ont multiplié les discours de haine et de peur favorisant le repli identitaire, développant une rhétorique du « nous contre eux ». Des discours qui menacent directement les droits et libertés de milliers de personnes.

Une réthorique dangereuse  -  Les droits humains sont de plus en plus menacés et remise en cause par la multiplication de ces discours. En 2016, des gouvernements ont fermé les yeux sur des crimes de guerre, conclu des accords qui affaiblissent le droit d'asile, adopté des lois qui bafouent la liberté d'expression, incité au meurtre de personnes simplement accusées de consommer des stupéfiants, justifié la torture et la surveillance de masse, et élargi des pouvoirs de police déjà draconiens. 

Les réfugiés, premières victimes - 36 pays ont violé le droit international en renvoyant illégalement des réfugiés dans des pays où leurs droits étaient menacés.

Le président Donald Trump a rapidement mis en application ses discours haineux et xénophobes de campagne en signant un décret interdisant aux réfugiés de se réinstaller aux États-Unis.  Des personnes fuyant les persécutions de pays ravagés par la guerre, comme la Syrie, sont désormais privées de la possibilité de trouver refuge aux Etats-Unis.

L’Australie a de son côté décidé de tenir les réfugiés loin de ses côtes en les parquant sur les îles de Nauru et de Manus.

L’Union européenne a elle signé un accord illégal et irresponsable avec la Turquie au terme duquel elle peut renvoyer des réfugiés dans ce pays. L’UE envisage désormais de conclure de tels accords avec la Libye, l’Egypte ou le Soudan.

Tous les droits sont menacés - dans 22 pays, des personnes ont été tuées pour avoir pacifiquement défendu les liberetés fondamentales.

Partout dans le monde, la liberté d’expression est menacée par une vague de répression très vive qui frappe la Chine, l’Égypte, l’ Éthiopie, l’ Inde, l’ Iran, la Thaïlande ou en encore la Turquie. Celles et ceux qui s'opposent aux autorités et dénoncent ces discours, sont les premières cibles présentées souvent comme des obstacles au développement économique, à la sécurité ou à d'autres priorités.

Partout dans le monde, des gouvernements restreignent les libertés publiques au nom de la lutte contre les menaces terroristes. Des mesures de sécurité intrusives ont ainsi été adoptées, tel l’état d’urgence prolongé pour la France ou une série de lois sur la surveillance au Royaume-Uni.

Partout dans le monde, les discriminations augmentent. La politique de l'« homme fort » se traduit par une montée de discours antiféministes et défavorables aux lesbiennes, gays et personnes bisexuelles, transgenres et intersexuées (LGBTI). La tendance est mondiale et fait craindre une multiplication d’ attaques fondées sur l'origine ethnique, le genre, la nationalité et la religion.




Chaque année, pendant les « 10 jours pour signer », Amnesty International concentre son action sur des situations individuelles de violations de droits humains, emblématiques des combats que nous menons dans la durée et/ou à l’échelle plus large d’un pays ou d’une région.
 
Les 10 jours pour signer sont une manière de mettre un coup de projecteur mondial sur la situation de 10 personnes dont les droits sont violés. Le suivi de ces personnes ne s’arrête pas à ces 10 jours.

Les 10 situations 2016

Annie Alfred | Malawi   Dans un pays qui les persécute, cette jeune albinos voit son avenir et sa vie menacés.

Annie Alfred, qui vit au Malawi, est une jeune fille comme les autres, mais des personnes croient que son corps a des pouvoirs magiques. Annie est née atteinte d'albinisme, une particularité héréditaire qui empêche les cellules de sa peau de produire suffisamment de mélanine. Comme les autres personnes atteintes d'albinisme au Malawi, Annie risque d'être pourchassée et tuée parce que des gens pensent pouvoir ainsi devenir riches. Des milliers d'autres personnes comme Annie sont en danger.

=> Demandez au Malawi de protéger les personnes atteintes d'albinisme contre le meurtre.

Bayram et Giyas | Azerbaïdjan   Ils risquent 12 ans de prison pour un graffiti satirique.

Bayram Mammadov et Giyas Ibrahimov ont osé critiquer l’Etat de la façon la plus visible qui soit. Ils ont écrit un message provocant sur la statue de l'ancien président azerbaïdjanais, la veille de son anniversaire. Le lendemain, le 10 mai 2016, ils ont été arrêtés et incarcérés pour des chefs d’accusation montés de toutes pièces. Les deux jeunes hommes ont été battus pour qu'ils avouent qu’ils possédaient de l'héroïne. S’ils sont reconnus coupables, ils risquent jusqu’à 12 ans d’emprisonnement.

=> Demandez au président azerbaïdjanais de libérer Bayram et Giyas immédiatement.

Edward Snowden | Etats-Unis   En exil forcé en Russie et menacé de prison pour avoir révélé les  programmes de surveillance de masse

Quand en 2013 Edward Snowden a communiqué à des journalistes des documents des services secrets américains, il a révélé l'ampleur de la surveillance de masse exercée par les gouvernements sur nos vies, notamment nos conversations téléphoniques et nos emails. Son action a lancé un débat au niveau mondial, qui a permis de modifier des lois et a contribué à améliorer la protection de la vie privée. Il risque pourtant d'être condamné à plusieurs décennies d'emprisonnement, et vit en exil.

=> Demandez au président des Etats-Unis de gracier Edward Snowden.

Eren Keskin | Turquie   Avocate harcelée et menacée en raison de ses engagements pour les droits humains

L'avocate Eren Keskin refuse de baisser les bras face à l'injustice. En 2014, elle a été accusée d'avoir « insulté l'État turc » parce qu'elle avait dénoncé l'homicide d'un jeune garçon de 12 ans commis par l'armée. Depuis, elle a été régulièrement arrêtée en raison d'articles parus dans le journal qu'elle éditait à l'époque. Le gouvernement veut la jeter en prison pour avoir demandé justice haut et fort. Mais Eren Keskin ne se taira pas.

=> Demandez à la Turquie de ne pas emprisonner Eren Keskin.

Fomusoh Ivo Feh | Cameroun   Condamné à 10 ans de prison pour un SMS sarcastique

Fomusoh Ivo Feh était sur le point d'entrer à l'université quand un sms a bouleversé le cours de sa vie. Un jour, il a fait suivre à un ami un message sarcastique. Ce message disait, sur le ton de la plaisanterie, que même le groupe terroriste Boko Haram n'embauche pas si on n'a pas réussi ses examens. Ivo a été arrêté à cause de ce texto. Il risque à présent une peine allant jusqu'à 20 ans d'emprisonnement.

=> Demandez au Cameroun d’abandonner toutes les charges retenues contre Ivo, et de le relâcher.

Johan Teterissa | Indonésie   Torturé et condamné à 15 ans de prison pour avoir brandi un drapeau indépendantiste.

Johan Teterissa est emprisonné depuis plus de 10 ans uniquement parce qu'il a brandi un drapeau. Ce maître d'école a dirigé un groupe d'hommes qui ont exécuté devant le président indonésien une danse de protestation, à l'issue de laquelle ils ont brandi un drapeau interdit par le gouvernement. La police les a fouettés, frappés et jetés en prison. Johan Teterissa a été condamné à 15 ans d'emprisonnement.

=> Demandez à l'Indonésie de libérer Johan sans délai.

Des peuples autochtones de Peace River | Canada   En lutte contre un projet de barrage pour préserver les terres ancestrales qui les font vivre

Il y a plus de 100 ans, l'arrière-arrière-grand-père d'Helen Knott a signé avec le gouvernement canadien un accord qui devait protéger le mode de vie de son peuple. Au lieu d'honorer ses engagements, le gouvernement a donné le feu vert pour la construction du barrage du site C, un méga-barrage hydro-électrique, dans la vallée de Peace River, en Colombie-Britannique (une province du Canada). Sa construction va entraîner, avec l'immersion de 80 kilomètres de terres, la destruction des sites où les peuples autochtones chassent et pêchent, et de leurs lieux de sépulture.

=> Demandez au Canada d'arrêter la construction du barrage du site C.

Máxima Acuña | Pérou   Paysanne et militante, elle se bat contre une compagnie minière qui la menace d’expulsion.

Máxima Acuña mène contre Yanacocha, une des plus grosses compagnies minières du monde, un combat juridique pour garder ses terres. Elle est paysanne, dans le nord du Pérou, et a dû faire face à de violents actes de harcèlement et d'intimidation de la part de la police locale, car elle a refusé de quitter les terres où elle vit avec sa famille. Elle risque d’être chassée de chez elle à tout instant, mais elle n'ira nulle part.

=> Demandez au Pérou de protéger Maxima et sa famille contre les actes de violence et d'intimidation.


Mahmoud Abu Zeid dit "Shawkan" | Egypte   Il risque la peine de mort pour avoir exercé son métier de photojournaliste.

« C'était comme dans un film américain », a expliqué Shawkan. Sauf que les balles étaient réelles. Les gaz lacrymogènes étaient réels. Les chars à l'assaut des mouvements de protestation à travers l'Égypte étaient réels. Et un millier de personnes ont réellement été tuées. Le journaliste Shawkan, dont le vrai nom est Mahmoud Abu Zeid, a photographié la grande répression d’août 2013 au Caire. C'est pour cette raison qu'il a été arrêté, torturé et incarcéré.

=> Demandez à l'Égypte d'abandonner toutes les charges retenues contre Shawkan et de le relâcher immédiatement.


Zeynab Jalalian | Iran   Militante des droits de la minorité kurde, elle a été condamnée à perpétuité aux termes d’un procès injuste.

Zeynab Jalalian purge une peine de réclusion à perpétuité, et le monde devient chaque jour plus sombre autour d'elle. Elle a été arrêtée en raison de ses activités politiques, torturée pendant sa détention, et elle risque maintenant de perdre la vue. En 2008, elle a été incarcérée en raison de ses liens supposés avec la branche militaire d'un groupe d'opposition kurde. Les autorités l'empêchent à présent de recevoir les soins médicaux qui lui permettraient de ne pas perdre l'usage de la vue.

=> Demandez à l'Iran de relâcher Zeynab Jalalian et de lui fournir les soins médicaux urgents dont elle a besoin.

_________________

 







Campagne Réfugiés  "I Welcome"

Nos dirigeants ont jusqu’ici concentré leurs efforts pour contrôler leurs frontières, au lieu de se concerter pour protéger et accueillir les réfugiés. Notre campagne « I Welcome » vise à obtenir une vraie solidarité entre les Etats pour mieux protéger et accueillir les réfugiés.

Tous les gouvernements doivent prendre des mesures concrètes en faveur des réfugiés. Ils doivent de toute urgence :

- Ouvrir des voies légales et sûres pour les réfugiés

- Ne pas conclure d’accords qui visent à maintenir les réfugiés à distance

- Renforcer la protection des réfugiés




ACTUALITES DU MOIS

http://www.amnesty.fr/Informez-vous/Les-actus
S'inscrire aux "Newsletters" :  http://www.amnesty.fr/Newsletters


DROITS HUMAINS
Informations récentes


Des réfugiés enfin réunis avec leur famille


Honteux. Le Soudan, un état accusé d’avoir utilisé des armes chimiques joue aujourd’hui un rôle central dans l’organisation chargée de prévenir les attaques de ce type.

20.03.2017.     Lors d’une réunion de quatre jours qui s’est tenue à La Haye la semaine du 6 mars 2017, la représentante du Soudan à l’OIAC, Rahma Salih Elobied, a été choisie pour être l’un des quatre vice-présidents du Conseil exécutif d’une organisation dont la vocation est de surveiller le recours aux armes chimiques, après que sa candidature a été présentée par les États membres d’Afrique.

lire la suite


Pérou : la campagne de discrédit contre Maxima Acuña se poursuit

20.03.2017    Accusée d’occuper illégalement des terres, la défenseure des droits humains Máxima Acuña fait aujourd’hui l’objet de poursuites pénales sans fondement, visant à la discréditer et à contester la légitimité de son combat.

Menacée d’expulsion, Máxima Acuña, paysanne de la région de Cajamarca, mène depuis plus de quatre ans une bataille juridique contre l’entreprise Yanococha, l’une des plus grosses compagnies minières du monde.

Des accusations sans fondement

lire la suite


Accord UE-Turquie : la honte de l’Europe

17.03.2017     Cet accord qui visait à renvoyer les demandeurs d’asile en Turquie, considérant ce pays comme sûr pour eux, n’a pas rempli ses objectifs, mais à cause de lui, des milliers de personnes se sont retrouvées exposées à des conditions dangereuses et sordides sur les îles grecques.

Aujourd’hui, nous commémorons un jour sombre dans l’histoire de la protection des réfugiés.

lire la suite


Minerais du conflit : une demi-avancée en Europe

Le Parlement européen a voté, le 16 mars 2017, une loi imposant aux entreprises de s'approvisionner en minerais de manière responsable.

Après la proposition du président des États-Unis Donald Trump de revenir sur les réformes destinées à enrayer les pratiques commerciales américaines irresponsables, le rôle de l'Europe dans l'assainissement du commerce des minerais est aujourd'hui plus important que jamais.

lire la suite




GRACE A VOUS

RDC : Fred et Yves sont libres

[30/08/2016]   Une décision de la Cour suprême de justice de République démocratique du Congo a permis la libération de quatre militants des droits humains ces derniers jours, Fred Bauma, Yves Makwambala, Christopher Ngoyi et Jean-Marie Kalonji.




Les disparitions forcées, toujours d’actualité

L’enfer des prisons syriennes

télécharger le rapport :
"'it breaks the human' : torture, disease and death in syria's prisons"
(en anglais),  Index: MDE 24/4508/2016,  Date de publication : 18 août 2016



VIDEOS-FILMS







La crise des réfugiés est-elle terminée ? Les mesures annoncées par la France vont-elles suffire à régler la crise ? Qu'en est-il des milliers de réfugiés actuellement dans les camps en Jordanie, au Kenya .. ? Que demande Amnesty International ?

voir la vidéo


Roms : des écoliers avec des rêves comme les autres

Toutes les personnes interviewées au cours de ce reportage vivent dans les bidonvilles de la rue Truillot à Ivry et dans celui de Ris Orangis, rue Frommont.
Au moment où nous tournons ces images, leurs habitants sont sous la menace d’une procédure d’expulsion prévue pour la fin du mois de juin 2015,
soit 15 jours après la réalisation de ces images.

voir la vidéo





 

 

Contacts :

Jean-François Gouyet  (Président - Responsable)
Françoise Garcia

Jean-Marie Wackermann

01 69 31 28 18
01 60 10 20 17
01 60 14 71 17
Palaiseau
Palaiseau
Orsay

(Les mentions des localités sont strictement indicatives)