AMNESTY INTERNATIONAL  Section Française
Groupe 109 - Vallée de Chevreuse

 Maison des Associations  -  7, Avenue du Maréchal Foch - 91400 ORSAY




Le Groupe 109

2019

Le Groupe 109 , des militants dans la Vallée de Chevreuse

A l'automne 1976, quelques adhérents à la Section française d'Amnesty international, créée en 1971, et qui habitaient le long de l'Yvette, ont décidé de se réunir en groupe-association afin de mettre en commun leurs efforts pour défendre les victimes des violations des droits humains, et y associer les autres "riverains". Le mouvement international avait été lancé en 1961, à l'initiative d'avocats anglais et irlandais (Peter Benenson, Eric Baker, Sean MacBride) pour imposer le respect de la Déclaration universelle des droits de l'homme (1948), par l'envoi massif de messages. Le but est d'obtenir la libération des prisonniers d'opinion, l'abolition de la peine de mort et de la torture, l'arrêt des crimes politiques, et, à partir de 2001, la concrétisation des droits économiques, sociaux et culturels. Le noyau de départ local s'est rapidement étoffé, pour atteindre 46 membres fin 1981. Depuis, le groupe a en moyenne une dizaine de membres actifs, équilibrant arrivées et départs.

Dans le groupe, nous sommes une dizaine de personnes résidant ou travaillant à Bures, Gif, Les Ulis, Orsay, Palaiseau, Villebon, ...  Le groupe se réunit une fois par mois, pour s'informer et débattre de sujets d'actualité, préparer les actions et les manifestations publiques, traiter les dossiers que le groupe a en charge, dont les prisonniers d'opinion, ou condamnés à mort, "adoptés"). Les réunions ont lieu un mardi soir à la Maison des Associations d'Orsay.

Certains d'entre nous se spécialisent pour suivre, dans la durée, des actions confiées au groupe: demande de libération de prisonniers d'opinion "adoptés" par le groupe, campagnes internationales concernant un pays ou une catégorie d'hommes et de femmes, interventions pour obtenir l'abolition de la peine de mort et la grâce des condamnés, éducation aux droits humains dans des établissements scolaires de la région, suivi de la situation des réfugiés en France.

L’année 2019 coïncide avec le 30ème anniversaire de la « Convention internationale sur les droits de l'enfant ». Ce thème constituera un des axes principaux des actions du groupe tout au long de l’année et se déclinera par l’organisation de soirée débat, exposition, interventions dans les établissements scolaires…


L'actualité des thèmes d'actions 

- Les graves atteintes aux droits fondamentaux selon la Déclaration universelle de 1948, actuellement :

• les répressions au Machrek et au Maghreb
• en Israël et dans les Territoires occupés (Palestine) : arrestations et emprisonnements arbitraires, emploi disproportionné de la force, spoliations de terres et de l'accès à l'eau, destruction de logements, colonisations illégales au regard du droit international

- La fin des assassinats politiques et des « disparitions » de défenseurs des droits humains
- L’abolition de la peine de mort, de la torture et des mauvais traitements
- Les violences contre les femmes
- Le droit des enfants et la fin du recours aux enfants soldats dans les guerres civiles
- Les personnes en quête d'asile dans l'Union européenne
- Le contrôle du trafic des armes


Les campagnes

Le Groupe participe à des campagnes internationales, ou initiées par la Section française, focalisées sur un pays, un thème, ou une catégorie de personnes victimes de violations systématiques des droits humains. Ainsi en 2019, nous prendrons part à des campagnes portant sur les emprisonnements arbitraires et les crimes au regard de la Justice internationale (crimes contre l’humanité et de guerre, torture et mauvais traitements, exécutions extrajudiciaires, disparitions), les violences à l'encontre des femmes, la peine de mort, notamment appliquée aux malades mentaux et aux mineurs, à des campagnes pour le respect du droit d'asile et pour un contrôle effectif du commerce des armes, et pour des défenseur(e)s des droits humains menacés (opération "Marathon des signatures").

Des lettres sont envoyées aux autorités pour leur demander de respecter la Déclaration universelle et les traités internationaux relatifs aux droits humains, et de libérer les prisonniers d'opinion.

En 2018 :
Campagne « Défendons-les»:
Dans le cadre de cette campagne, nous avons envoyé plusieurs courriers à nos députés Cédric Villani, Marie-Pierre Rixain et Amélie de Montachalin, ainsi qu’à Madame Jocelyne Guidez Sénatrice de l’Essonne. Les thèmes étaient les suivants :
- Alerte sur les risques graves qu’encourent les ressortissants afghans renvoyés dans leur pays. Les États européens mettent en danger des milliers d’Afghans, en les renvoyant de force dans un pays où ils courent un risque considérable d’être torturés, enlevés, tués ou soumis à d’autres atteintes aux droits humains
- Plaidoyer pour appuyer la demande par la France de libérer Kiliç Taner président d’Amnesty International Turquie.
- Plaidoyer concernant le projet de loi "asile immigration".
- Dans le cadre de 100% illégal, nous avons demandé à nos députés d’agir pour l’interdiction de l’importation sur leur marché des biens produits dans les colonies israéliennes construites sur des terres palestiniennes occupées.
Campagne « I Welcome et Brave »:
La campagne « I Welcome » se termine avec 2018. Elle est remplacée par la campagne « Brave » de défense des défenseurs des droits humains.

Semaine de la Solidarité Internationale à la Maison Jacques Tati d’Orsay (FESTISOL) du 16 novembre au 2 décembre:
- Nous avons présenté l’exposition « Peine de mort aux USA » à l’espace J.Tati, à l’occasion du spectacle
« L’écrit d’Anthony », ensemble de poèmes d’Anthony Mungin dans le couloir de la mort en Floride depuis 25 ans.
- Plusieurs vidéos d’Amnesty ont été projetées en continu dans la maison J. Tati ; le débat du dimanche 2 décembre sur le droit à l’éducation a été introduit par la projection d’une vidéo Amnesty sur les Roms et leur droit à l’éducation.
- Nous avons profité du festival pour notre campagne de signatures dans le cadre des « 10 jours pour signer ». Nous avons recueilli 537 signatures.

« Aide aux réfugiés syriens » en liaison avec l’association AIR

Les actions urgentes

Elles consistent en l'envoi de lettres et de messages électroniques pour les cas de menaces imminentes d'emprisonnement en violation des droits humains, de torture ou d'exécution. 

Cette forme d'action s'adresse plus particulièrement aux personnes qui ne peuvent pas rejoindre un groupe.

Les pétions en ligne ...


Les aides ponctuelles

Sans adhérer à notre groupe, vous pouvez proposer des aides temporaires, ou de longue durée, pour la participation  à des manifestations publiques (ou leur organisation), spectacles, ventes, éducation aux droits humains, etc. N'hésitez pas à nous contacter pour obtenir des précisions, faire des propositions ou exprimer vos critiques.

Si vous êtes enseignant(e), nous pourrons peut-être vous procurer une aide matérielle (documents, vidéo) ou répondre aux questions de vos élèves.



Réunions du groupe en 2019


à 20 heures 30  -  à la Maison des Associations d'Orsay  -  salle n° 3
                              7, avenue du Maréchal Foch   (en face du Marché)


mardi 15 janvier 2019

mardi 19 février

mardi 19 mars

mardi 16 avril

mardi 21 mai

mardi 18 juin

mardi 17 septembre

mardi 15 octobre

mardi 19 novembre

mardi 17 décembre


mardi 21 janvier 2020

mardi 25 février

mardi 17 mars

mardi 21 avril

mardi 19 mai

mardi 16 juin




Contacts :
Marie-Thérèse Dron  (responsable adjointe) 06 69 56 06 48 Bures-sur-Yvette
Laurence Roulet  (trésorière) 06 22 67 47 42 Bures-sur-Yvette

(Les mentions des localités sont strictement indicatives)

  ou  par e-mail :  


76, boulevard de la Villette
75940  PARIS  CEDEX 19
Tél:  01 53 38 65 65  -  Fax:  01 53 38 55 00
http://www.amnesty.fr/

Début de la page

Accueil